You are currently viewing Les PLU contournés ?

Les PLU contournés ?

Que disent les textes sur les zones ND ?

« La zone ND est une zone à protéger en raison, d’une part, de la qualité des sites, des milieux naturels, de la qualité des paysages et de leur intérêt esthétique, historique ou écologique, et d’autre part, de l’existence de risques ou de nuisances. »

Donc à priori on ne peut y toucher !

Voici donc la définition légale de ces fameuses zones classées ND.

Or, nous remarquons au niveau de certains PLU,  des contournements de cette protection.

En effet, il apparaît que des municipalités souhaitent implanter de nouvelles aires de stationnement sur des parcelles  classées Nds !

Normal ?

Voyons ce qu'il en est !

Direction Arradon à Kerbilouët et Baden à Locmiquel.

Il semble que des terrains en zone Nds et dans la bande des 100 mètres soient l’objet de beaucoup d’attentions.

A Arradon, une mobilisation forte s’est constituée pour s’élever contre ce projet d’aire de stationnement, sans doute dite naturelle pour faire « écolo » ; mobilisation soutenue par la liste éco-citoyenne qui vient de remporter les élections municipales.

Dans la même zone, il y a déjà un dossier où les riverains, opposés à un projet de tables ostréicoles voulu par la SATMAR, une entreprise industrielle, se sont organisés en collectif, soutenu par les Amis du Golfe du Morbihan depuis le début de la contestation. 

Une relation de cause à effet ?

Et à Baden ?

A Baden, à priori, il ne semble pas que la prévision d’une aire de stationnement « naturelle » sur une zone sensible et dans la bande des 100 mètres ait fait l’objet d’une médiatisation afin d’attirer l’attention des habitant.e.s notamment de Locmiquel, lieu de naissance des AGM.

Hormis l’endroit où elle est prévue de se tenir, cette aire est-elle nécessaire ?

En cherchant sur les plateformes numériques des candidats aux municipales de Baden, nous avons trouvé un post sur les réseaux sociaux, à l’adresse suivante :

https://bit.ly/393NwRi

Le commissaire-enquêteur, sans émettre d’avis contraire, semble avoir été quand même demandeur d’un rapport exhaustif quant à la quantité moyenne de véhicules dénombrée pendant les périodes estivales qui pourrait encourager à la création de places dont le chiffre serait d’une centaine.

L’a-t-il obtenu ? Des documents consultés,  sauf erreur ou omission, rien de tel n’a été visualisé. A vérifier !

Serait-ce pour que les touristes puissent venir sur le coin de plages qui ne peut accueillir qu’une vingtaine de personnes, peut être moins à cause de la distanciation physique imposée par le Covid-19 ?

Locmiquel - plans des aires prévues !

Les risques de pollution ont-il été analysés ?

Cela ne va-t-il pas entraîner une détérioration de la faune et la flore, une potentielle pollution des sols et des eaux par infiltration d’hydrocarbures, un risque sécuritaire au niveau des incendies ?

Quid des sanitaires pour accueillir les occupants de centaines de voitures ?

De plus, si l’accès est libre à toute automobile, ces aires peuvent rapidement être occupées par des véhicules de vacances style camping-car et augmenter le flux de circulation, notamment dans les petites ruelles de Locmiquel !

Notre association va suivre l’évolution du dossier PLU qui doit être revu par la municipalité nouvellement élue.